Un inventaire de stock réussi en 5 étapes

L’inventaire fait naturellement partie des faits qui jonchent le cours de vie d’un point de vente. En effet, on peut lui associer deux portées :

– La première est légale puisque le code du commerce impose à tout commerçant d’en réaliser un au moins une fois par an.

– La deuxième est d’ordre organisationnel car cette opération permet de voir s’il y a une différence entre les quantités indiquées dans le logiciel de gestion et les quantités réellement présentes.

Voici 5 étapes importantes pour réussir votre inventaire.

1- Choisir le bon timing

L’idéal est de réaliser l’inventaire à une date qui soit proche de celle de clôture d’exercice. La tâche étant minutieuse, profitez de moments comme la fin des soldes ou encore les fins d’une collection, pour le faire car les stocks sont bas.

Les pics de fréquentation sont également de bons indicateurs quant au moment. En effet, l’inventaire entrainera la fermeture du point de vente alors autant le faire en dehors des pics de passage pour ne pas impacter négativement le chiffre d’affaires.

 

2- Choisir le type d’inventaire adéquat

S’il existe plusieurs types d’inventaires, il y en a cependant deux principaux types d’inventaires :

  • L’inventaire tournant

Vous avez plusieurs références de produits, plusieurs lieux et types de stockage ? Cette méthode est faite pour votre entreprise. L’idée est de faire plusieurs inventaires, en suivant au fur et à mesure les sorties du stock. L’inventaire peut se faire selon le type de produit, les lieux de stockage par exemple. 

  • L’inventaire permanent

Il se fait une fois par an, à l’occasion d’une fermeture ponctuelle. C’est l’idéal si vous n’avez pas beaucoup de produits/ références. Vous serez informés en temps réel de l’état de votre stock. 

 

3- Motiver les équipes

Pour cette mission, l’humain est votre principale ressource. La tâche est ardue, d’où la nécessité de vous assurer que vos équipes soient motivées et impliquées. Par ailleurs, sachez que vous pouvez avoir recours à des intérimaires, des étudiants ou même des entreprises spécialisées pour le faire.

Bien évidemment, ces équipes peuvent réaliser l’inventaire seules ou venir en renfort de vos salariés.

La présence de ces derniers demeure tout de même un atout car les salariés connaissent bien le point de vente et l’emplacement des produits. N’hésitez pas à en faire un moment convivial en offrant des pâtisseries par exemple.

 

4- Organiser le comptage

En théorie, faire un inventaire n’est pas compliqué parce qu’il s’agit simplement de compter tous les produits dont dispose votre entreprise. Pour cela, il convient de donner une feuille de comptage à chaque participant.

Si vous avez un logiciel de gestion commerciale, ce dernier met à votre disposition un modèle de feuille de comptage que vous n’aurez qu’à imprimer. 

Si vous gérez vos stocks via Excel par exemple, il conviendra d’imprimer le listing des produits sur ce support.

La feuille de comptage fait généralement apparaître deux colonnes : Celle qui indique la quantité en stock répertoriée par article et une autre colonne vide dans laquelle on reportera les quantités constatées pendant l’inventaire.

 

5- Régularisation des stocks

Quand le comptage est terminé, il ne vous reste plus qu’à saisir la régularisation entre les quantités enregistrées dans l’outil de gestion et les quantités réellement disponibles en magasin.

Si vous avez recours à un logiciel de gestion, celui-ci va sortir les anciennes quantités des stocks et les remplacer par celles nouvellement comptées.

C’est ce qu’on appelle un mouvement d’inventaire. Une fois la régularisation faite, vous avez maintenant une vision nette de votre stock.

 

Rappelez-vous que ce travail impacte votre comptabilité et nécessite donc d’être effectué avec rigueur, notamment au moyen d’outils performants.

N’hésitez pas à consulter nos services voire nous contacter pour plus d’informations.

Plus

D’articles

Impôt sur les sociétés, ce qu’il faut savoir

Impôt sur les sociétés, ce qu’il faut savoir

Impôt sur les sociétés, ce qu'il faut savoirDATE 01.10.21Vous avez un projet de création d’entreprise et vous vous demandez quelles sont les règles en matière d’impôt sur les sociétés ? Cet article est fait pour vous. Si vous avez un projet de création d’entreprise,...

Règlementation sur le remboursement des achats en magasin

Règlementation sur le remboursement des achats en magasin

Règlementation sur le remboursement des achats en magasinDATE 03.09.21Les commerçants doivent régulièrement faire face à des demandes de remboursement. Plusieurs évènements peuvent être à l’origine de ces demandes, c’est pourquoi il est capital pour tout professionnel...

Mutuelle d’entreprise : les obligations de l’employeur

Mutuelle d’entreprise : les obligations de l’employeur

Mutuelle d’entreprise : les obligations de l’employeurToutes les entreprises ont l’obligation de proposer à leurs employés une complémentaire santé. La loi mentionne un certain nombre de prestations minimales, ce qui représente un avantage de taille pour les...

Assurance du local commercial : ce qu’il faut savoir

Assurance du local commercial : ce qu’il faut savoir

ASSURANCE DU LOCAL COMMERCIAL : CE QU’IL FAUT SAVOIRLors de la création d'une entreprise, l'entrepreneur devrait réfléchir à l'assurance de son local. Bien s’assurer, c’est se prémunir contre des risques susceptibles d’impacter votre entreprise de façon durable voire...

NEO SYSTEMS

     8-10 rue du Bois sauvage
        Villa O
        91000 EVRY

   contact@neosystems.fr

   01 86 280 284

@    www.neosystems.fr